Mirleft

Je quitte Taroudant tôt le matin – enfin vers 10h – le Ramadan étant survenu samedi, tout est très perturbé: pas de petit déjeuner pas de boutiques ouvertes, tout le monde dort encore. Ce qu’ils font tout de même bombance après la tombée de la nuit.

Pour le Ramadan, les gens mangent l’harira (soupe épaisse aux fèves, lentilles, riz et haricots secs;selon la région), des petites pâtisseries au miel, assez sucrées et des oeufs durs. Bref, tout le monde se couche tard…

Je tombe sur la côte un peu au sud d’Agadir et continue vers le sud. Voila Tiznit qui a repris saon activité habituelle, il est déjà midi, tout de même. Je romps, moi aussi, mon jeune imposé. Ca va mieux après!

Tisznit, aussi, possède une belle enceinte fortifiée. Peut-être trop bien restaurée à mon avis en utilisant des matériaux modernes à la place du pisé d’origine. Elle est dotée d’une place (place Al Mechouar) devant le souk des bijoutiers qui sert souvent aux spectacles de rue.

Je prends la route des plages, direction Aglou et Mirleft.

Comme fréquent à cette période de l’année, il y a une brume épaisse et l’air est presque froid: bienvenu après la chaleur des jours précédents.

Mirleft est un petit village en haut sur une falaise abrupte. Il faut rentrer dedanspour découvrir son vrai visage: c’est très animé.

Le principal attrait est une large rue avec des arcades où se trouvent bon nombre de magasins, hôtels et restaurants, laissant les locations de quad et de voitures etc à la route Aglou/sidi Ifni qui est sans intérêt.

rue principale

rue principale

marché2

de quoi faire des tagines

de quoi faire des tagines

Je trouve une petite chambre à l’hotel Abertih. On y est bien reçu! Repos.

Plus tard dans l’après-midi, je vais à la plage qui se trouve au nord du village avec accès parune vallée verdoyante.

En chemin: tiens, ils ontmême un club de culture physique!

club

club

le jardin de Mirleft

le jardin de Mirleft

vue de la plage

vue de la plage

une plage assez sauvage

une plage assez sauvage

Il y a très peu de monde.  On m’a dit que les gens en vacances rentrent chez eux pour le ramadan …

En rentrant, je charge deux ravissantes jeunes filles qui font du stop pour regagner le village.

Elles habitent tout près de mon hôtel et m’invitent chez elles où je rencontre la mère et la grande soeur. Il est déjà assez tard pour prendre le thé, ramadam oblige..

On se donne redez-vous pour visiter la plage du « marabout » (un saint y a sa tombe) le lendemain.

La plage du marabout.

C’est une très jokie plage avec un immense rocher au milieu.

plage du marabout

plage du marabout

plage du marabout

plage du marabout

les filles dem'Hamid

les filles dem'Hamid

Après une bonne baignade, nous décidons d’aller faire un tour à Sidi Ifni, quelques km au sud. C’est une ville de conception espagnole, un peu décatie.

Nous visitons la place d’espagne, l’esplanade et le zouk. C’était l’orgie des achats…

Voilà toute la famille qui passe des vacances sur la côte:

toute la famille à Sidi Ifni

toute la famille à Sidi Ifni

Après cette belle journée, on rentre à Mirleft.

Demain je vais prendre la route le long la côte vers Agadir.

Publicités